Colloque international

Organisé par Sina Badiei et Agnès Grivaux, avec le soutien du Collège International de Philosophie (CIPH), de l'Université Paris-Lumières, du Centre Atlantique de Philosophie (CAPhi) de l'Université de Nantes, et de l'Université de Paris.

Le colloque est organisé dans un format hybride, via Zoom et en présentiel à l'Université de Paris, Bâtiment La Halle aux Farines (Amphithéâtre 6C & Salle 226C).

 

Axes de recherche du colloque

Le colloque s'organisera autour de cinq axes de recherche principaux :

1. Les diverses façons dont le rapport entre l’économie positive et l’économie normative a été pensé au sein de la pensée économique, par le passé et aujourd’hui.

2. Les approches qui ont accordé davantage de poids à l’économie normative et qui ont eu une influence sur la philosophie politique contemporaine (comme par exemple l’économie du bien-être, l’économie publique, l’économie constitutionnelle normative, l’approche des capabilités, la théorie du choix social, diverses théories de la justice etc.).

3. La manière dont le poids accordé à l’approche positive chez des économistes tels que Marx, Mises et Friedman a pu être débattu par les héritiers mêmes de ces approches (dans le marxisme par exemple avec l’École de Francfort, dans l’école autrichienne par exemple avec Hayek, et dans l’école de Chicago par exemple avec James Buchanan).

4. Les diverses approches et théories, comme celles de Foucault et de Putnam, qui ont tâché de mettre en cause la possibilité même de distinguer entre faits et valeurs, entre l’étude de la positivité et l’étude de la normativité. Il sera notamment question de l’impact de ce type de critique sur l’économie normative, et sur la nécessité de créer un cadre théorique capable de nous aider à résoudre les désaccords au sujet de ce qui doit être fait.

5. L’impact de ces diverses manières de concevoir le rapport entre l’économie positive et l’économie normative sur la question de l’expertise en économie, et sur le rôle que l’économie, en tant que discipline académique, doit jouer sur les prises de décisions politiques.

 

Personnes connectées : 1